Nantis ou pas Nantis ?

mars 2019
Les nantis, ils disent qu’il ne faut pas les déranger, qu’ils n’ont besoin de rien et de personne, qu’ils sont entre eux chez eux et qu’ils ne nous connaissent pas, qu’ils ne connaissent personne de ce côté de la cité.

Ils disent qu'ils n'ont pas le temps de nous rencontrer, de discuter, mais que c'est pour notre bien que l'état d'alerte est programmé, que les flics sont mobilisés, que les chiens sont déchaînés, les interrogatoires démultipliés, les gardes à vue démocratisées, les hommes et les femmes bléssé-e-s. Ils disent que la rue saccagée cela ne peut plus durer et que tout doit être fermé, magasins,  portails, vitrines, portes d’entrées, que tout doit être codé, gardé, barricadé. Les nantis, ils disent que notre vie ne les concerne pas, qu’entre eux ils sont heureux et que c'est de nous qu'il faut se méfier, que c’est dangereux de nous approcher, que l'on est tou-te-s embrigadé-e-s, extrémistes, grossier-ère-s, impulsi-f-ve-s et fanatisé-e-s. Ils disent que cette fièvre généralisée qui envahit les rues vient d'un esprit troublé et que nous sommes manipulé-e-s. Ils disent qu’il y a des manigances et des mauvaises manières à ne pas se modérer, ils disent qu'il y a danger. Les nantis, ils invoquent le passé, ils prient et disent qu’ils ne peuvent plus payer, que le prix du chômage et des retraites est exagéré, qu'il ne faut pas être obsédé par la solidarité. Ils disent que la capitale est hantée, que la guerre est déclarée et que rien ne pourra se négocier. Ils disent que la partie est terminée, que les dés sont jetés, que c'est à eux de décider, que notre vie c'est à eux de s'en occuper et qu'il faudra se sacrifier, nous sacrifier et que parler de la planète non vraiment ce n'est pas d'actualité.

La Compagnie Bouche à Bouche - association loi 1901 - 2/4 rue du général Humbert - 75014 Paris - 01 45 39 55 38 - contact@cieboucheabouche.com
Tous les contacts