Noël au balcon, Artiste au pilon

Décembre 2020
Je reprends cette phrase de Novarina à mon compte :

 «Ce qui m'intéresse c'est l'apparition sans cesse d'autre chose sous la première chose qui était là, comme un creusement.» Je dis oui à l'apparition mais aujourd'hui, qu'est-ce qui apparaît ? Tout englués que nous sommes dans notre intimité obligée- légiférée-programmée, qu'est-ce qui apparaît ? Derrière mon image, la tienne, qu'est-ce qui apparaît ? Derrière le discours bien-pensant, bien-mentant, bien-sanitaire qu'est-ce qui apparaît ? Derrière la porte du théâtre fermé qu'est-ce qui apparaît ? Au bout de l'impasse du surplace qu'est-ce qui apparaît ? 
Sur ta peau, dans ta tête, dans ton dos, quel cri apparaît ? Quel baiser apparaît ?
Rien, si ce n'est un cul macro-stérilisé qui apparaît et se pavane.
Un cul énorme qui m'empêche de voir plus loin que le bout de ton nez.
Un cul de ministre grimaçant qui bouche l'horizon.
Un cul menaçant qui chie la bonne nouvelle.
Un cul grossier/sécurité qui parle sans s'essuyer.
Un cul merdeux/médiatique qui pue.
Un cul de Père Noël richissime qui prie.
Un cul sans pitié qui pète plus haut que son cul.
Alors oui, je vais creuser le fessier outrancier, déloger la fe-fesse en goguette pour qu'apparaisse autre chose. Je vais creuser dans les dessous de la république pour déchirer le voile dépressif, vivre à pleine bouche, à pleine dent pour ne pas mourir !

La Compagnie Bouche à Bouche - association loi 1901 - 2/4 rue du général Humbert - 75014 Paris - 01 45 39 55 38 - contact@cieboucheabouche.com
Tous les contacts